Subscribe To Our Newsletter
Abonnez-vous à notre bulletin
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FONDS MONDIAL APPROUVE L’EXTENSION DU PROJET PILOTE DE WAMBO.ORG POUR INCLURE LES PRODUITS COVID-19
OFM Edition 102

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FONDS MONDIAL APPROUVE L’EXTENSION DU PROJET PILOTE DE WAMBO.ORG POUR INCLURE LES PRODUITS COVID-19

Author:

Ann Ithibu

Article Type:
Actualite

Article Number: 6

RÉSUMÉ Le Fonds mondial a approuvé la demande du secrétariat d'utiliser wambo.org pour l'achat, non financé par le Fonds mondial, de produits nécessaires à la lutte contre la maladie à Coronavirus 2019. En outre, ces transactions sont exemptées du plafond de 50 millions de dollars convenu dans le cadre du projet pilote de wambo.org sur les transactions non financées par le Fonds mondial.

Le 7 juillet 2020, le Conseil d’administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose (TB) et le paludisme a approuvé la demande du Secrétariat d’utiliser wambo.org pour les achats de produits liés à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) non financés par le Fonds mondial. Ce dernier utilise déjà la plateforme wambo.org pour faciliter l’achat de ces produits par les Récipiendaires Principaux (PR) à l’aide des subventions. Ces fonds comprennent les 500 millions de dollars de subventions flexibles et 500 millions de dollars supplémentaires mis à disposition par le mécanisme de riposte COVID-19 (C19RM).

Wambo.org est une plateforme en ligne développée par le Secrétariat du Fonds mondial pour aider les pays à se procurer des produits de santé en leur permettant de rechercher, comparer et acheter des produits de qualité assurée. Au titre de la première étape pour rendre wambo.org disponible à toutes les organisations et programmes qui contribuent à la lutte contre les trois maladies, le Secrétariat inclut dans ce qui est communément appelé le projet pilote wambo.org un certain nombre de transactions effectuées par les PR des États actuels en utilisant leur financement national.

Le document de référence fourni au Conseil d’administration indique que la pandémie COVID-19 reste une urgence de santé publique mondiale qui menace de faire échouer la mission du Fonds mondial pour lutter contre les trois maladies et renforcer les systèmes de santé. Étant donné l’urgence de la situation épidémiologique de la COVID-19, les dirigeants du Conseil et le groupe de coordination des comités du Conseil ont convenu d’accélérer cette décision.

La décision permet au Secrétariat d’inclure un module distinct pour les produits COVID-19, qui sont actuellement disponibles sur la plateforme wambo.org, dans le projet pilote wambo.org, avec la possibilité d’ajouter d’autres produits. Le Secrétariat déterminera quels produits, pour la prévention, le diagnostic et le traitement de COVID-19, seront inclus dans le module. Les acheteurs éligibles auront accès au module jusqu’à la fin de l’année 2020, après quoi le Conseil envisagera une prolongation. Le Secrétariat vise principalement les achats financés par les partenaires et, dans une moindre mesure, ceux financés au niveau national par les gouvernements éligibles.

L’utilisation de wambo.org par les pays pour les achats de produits COVID-19 non financés par le Fonds mondial restera facultative. Les acheteurs choisiront leur canal d’approvisionnement préféré pour les produits COVID-19.

Le Conseil d’administration a également décidé que les transactions effectuées dans le cadre du module COVID-19 seraient exemptées de la limite de 50 millions de dollars convenue précédemment pour le projet pilote wambo.org. Le Secrétariat a fait valoir que les besoins prévus dans les pays à faible et moyen revenu, qui se chiffrent en milliards, épuiseraient rapidement le financement restant de ce plafond, qui est de 38,5 millions de dollars et, par conséquent, menaceraient l’approvisionnement en produits essentiels contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Le Secrétariat inclura les transactions du module COVID-19 dans le rapport semestriel sur le projet pilote au Comité stratégique. Les mêmes mesures pour le pilote, déterminées par le Secrétariat et le Comité de la stratégie en octobre 2020, s’appliqueront. En outre, les transactions du module COVID-19 seront désagrégées des autres transactions pour permettre l’intégration avec le rapport global sur la réponse COVID-19 et pour éviter de fausser le rapport sur le projet pilote initial.
L’équipe de wambo.org mettra les données sur les transactions COVID-19 à la disposition du reste du Secrétariat afin de compléter les rapports pertinents sur la réponse du Fonds mondial à COVID-19, tels que le C19RM et les flexibilités des subventions.

Le Secrétariat inclura les transactions du module COVID-19 dans l’évaluation pilote indépendante finale, qui sera remise au Conseil d’administration d’ici la fin de l’année 2022. Les enseignements spécifiques à l’utilisation de wambo.org, au-delà de l’approvisionnement pour les trois maladies principales, contribueront aux discussions sur la place de wambo.org dans les dépenses mondiales plus larges de santé publique et sur sa stratégie future.

Risques liés à l’extension

Le document de référence a noté que le module COVID-19 serait confronté aux risques liés au pilote wambo.org en général et serait soumis aux mêmes mesures d’atténuation. Certains de ces risques sont décrits ci-dessous.

Le Secrétariat a noté que certains des pays pilotes avaient été confrontés à des défis juridiques et réglementaires qui étaient également susceptibles d’affecter l’extension proposée. Par exemple, les obstacles juridiques qui empêchent le paiement intégral à l’avance des fournisseurs ou l’accès aux marchés publics internationaux mis en commun.
Pour atténuer ce risque, le Secrétariat a indiqué qu’il continuerait à aider les pays à surmonter les obstacles nationaux ou à mettre en place des mécanismes de préfinancement.

Le Secrétariat a également noté que l’extension du projet pilote aux produits COVID-19 nécessiterait l’intégration de nouveaux acheteurs et sources de financement, ce qui pourrait accroître le risque de marchés publics non conformes. Le Secrétariat appliquera les processus éprouvés développés pour le pilote afin de réduire ce risque. La diligence raisonnable sera suivie et les considérations relatives à l’approvisionnement et à la gestion des risques seront prises en compte.

Le Secrétariat a également noté qu’il pourrait manquer d’exigences spécifiques en matière d’assurance qualité pour certaines catégories de produits liées à la COVID-19, comme les équipements de protection individuelle (EPI). Là où il n’existe pas actuellement de politiques d’assurance qualité, le Secrétariat s’appuierait sur les exigences de qualité de partenaires tels que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds international des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), tandis qu’il élaborerait les siennes.

Le Fonds mondial est également confronté à un risque de réputation en étendant le projet pilote wambo.org à COVID-19. Le document explique que le fait de faciliter l’achat de produits dont l’offre est limitée peut amener les pays à percevoir wambo.org comme une option peu fiable. Toutefois, le Secrétariat prévoit d’atténuer ce risque grâce à une communication claire avec les pays.

La réponse du Secrétariat aux préoccupations des parties prenantes

Certaines parties prenantes du Fonds mondial ont fait part de leurs préoccupations concernant le manque de clarté sur les produits COVID-19 qui doivent être inclus dans le module, l’absence de politiques d’assurance qualité, l’absence d’indication claire de la valeur ajoutée par rapport aux processus d’achat existants et la souplesse dont continuent de faire preuve les bénéficiaires principaux pour utiliser des plateformes autres que wambo.org.

Le Secrétariat a répondu à ces préoccupations avant le processus de vote électronique sur le point de décision. Dans sa réponse écrite, le Secrétariat a expliqué que seuls les produits qui sont disponibles pour les PR utilisant le financement du Fonds mondial seraient disponibles, dans le cadre du projet pilote, pour les acheteurs autres que les bénéficiaires de subventions. Par conséquent, l’inclusion des produits dans le module COVID-19 sera basée sur le fait que les produits sont nécessaires aux interventions COVID-19 soutenues par le Fonds mondial et que le produit répond aux normes de qualité appropriées.

Pour démontrer la valeur ajoutée de wambo.org concernant les produits COVID-19, le Secrétariat a noté que l’utilisation de wambo.org reste facultative. Toutefois, il a déclaré que wambo.org fournira une variété de catégories de produits COVID-19, y compris par le biais d’autres canaux d’approvisionnement tels que la nouvelle Plateforme africaine de fournitures médicales (AMSF), l’UNICEF et l’OMS. Le Fonds mondial travaille actuellement à la conclusion d’un accord avec l’UNICEF et l’OMS. Le Secrétariat a également ajouté que wambo.org augmenterait la visibilité transactionnelle, l’auditabilité et la conformité des transactions de produits COVID-19.

En ce qui concerne les obstacles juridiques à l’accès à wambo.org, le Secrétariat a noté que le projet pilote ou le point de décision n’aborderait pas pleinement tous les obstacles juridiques. Cependant, le Secrétariat a indiqué qu’il est en train de développer une initiative pour aider une poignée de pays à s’attaquer aux obstacles juridiques nationaux. Il travaille également à la mise en place d’un mécanisme de prépaiement.

 

Le point de décision décrit dans cet article est le GF/B43/ER07 : Extension du projet pilote de wambo.org pour inclure les produits COVID-19, 30 juin 2020.

Tags :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aidspan

Categories*

Loading
Aidspan

Categories*

Loading