3.

Les subventions du Fonds mondial ne financent pas suffisamment la prévention du VIH auprès des adolescents en Afrique orientale et australe

23 Oct 2018
La proportion des crédits alloués à la prévention du VIH auprès des jeunes est disproportionnellement limitée

Les régions d’Afrique orientale et australe enregistrent un taux de prévalence du VIH de 6,8 %, le plus élevé au monde. En moyenne, les pays de ces régions ont dédié 4,6 % des subventions du Fonds mondial à la prévention du VIH auprès des adolescents et des jeunes pour la période de mise en œuvre 2018/2021, selon l’analyse menée par Aidspan.