Autres nouvelles relatives au partenariat du Fonds mondial

3. NOUVELLES
25 Jul 2019
Promesse du Royaume-Uni de verser 1,4 milliard de livres sterling pour la reconstitution des ressources, signature d’un cadre stratégique entre l’ONUSIDA et le Fonds mondial, bulletin de juillet du Fonds Mondial sur la reconstitution des ressources...

Le Royaume-Uni s'engage à verser 1,4 milliard de livres sterling (1,8 milliard de dollars) au Fonds mondial pour la période 2020-2022

Voilà une nouvelle qui donne du baume au cœur des défenseurs du Fonds mondial (du moins, si l’on en croit Devex - article en anglais) : le Royaume-Uni a annoncé le 29 juin une promesse de don de 1,4 milliard de livres sterling (1,8 milliard de dollars) pour la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial, qui couvrira les trois prochaines années, 2020-2022. Cette promesse représente une augmentation de 16% par rapport à la contribution du Royaume-Uni pour les trois années en cours, 2017/2019. L’ancienne Premier Ministre Theresa May a fait cette annonce lors du sommet du G20 à Osaka, au Japon, où s’est tenue la première réunion conjointe des ministres des Finances et de la Santé du G20, et elle a encouragé les dirigeants à augmenter également leur contribution au Fonds mondial. (La semaine précédente, le Japon avait annoncé une contribution de 850 millions de dollars, soit une augmentation de 5%). La réunion conjointe des ministres était axée sur le financement durable de la santé en vue d’atteindre la couverture sanitaire universelle. Pour le directeur exécutif du Fonds mondial, Peter Sands, l'augmentation de 16% de la promesse britannique est une « formidable démonstration de leadership ».

Lire le communiqué de presse complet du Fonds mondial…

Le Royaume-Uni s'engage à verser 1,4 milliard de livres sterling au Fonds mondial, redonnant du baume au cœur des défenseurs 

++++++++++

L'ONUSIDA et le Fonds mondial signent un cadre stratégique sur l'appui aux pays

Le 27 juin, le Fonds mondial et l’ONUSIDA ont signé un cadre stratégique « de  coopération et de collaboration pour renforcer et accélérer le soutien aux efforts des pays et mettre fin au sida ». Inutile de préciser que le Fonds mondial et l'ONUSIDA collaborent de manière approfondie et ce, depuis longtemps, comme le décrit ce cadre, qui mentionne également les domaines spécifiques de «coopération renforcée afin de mieux concentrer les efforts et les ressources là où elles sont les plus nécessaires». Ces domaines comprennent la prévention du VIH et l'accès au traitement, la prestation de services réalisée par la communauté, le genre, les droits et la mobilisation des communautés, et un accent particulier mis sur l'accélération des progrès en Afrique de l'Ouest et du Centre (une région qui regroupe 11 des 22 contextes à interventions difficiles du Fonds mondial dans le monde – voir  l’article dans le numéro 86 de l’OFM).

Lire le communiqué de presse complet de l'ONUSIDA…

++++++++++

Bulletin de juillet du Fonds Mondial sur la reconstitution des ressources à l’intention des partenaires

Le bulletin mensuel d’information du Fonds Mondial sur la reconstitution des ressources a été envoyé aux partenaires le 3 juillet, 100 jours avant la reconstitution, et récapitule les informations du mois écoulé (dont la majorité fait déjà partie des numéros précédents de l’OFM). Viennent en tête du bulletin la promesse de don de 1,4 milliard de livres sterling du Royaume-Uni, l'augmentation de 5% de la contribution japonaise, le soutien des dirigeants du G20, à l’occasion de leur réunion à Osaka, pour mettre fin aux trois maladies, et enfin l’appel de haut niveau de Sir Elton John et du président français Emmanuel Macron pour mobiliser « au moins » 14 milliards de dollars pour la reconstitution des ressources du Fonds mondial. Après la rubrique "Actualités", le bulletin présente l’histoire de la médecin sud-africaine Zolelwa Sifumba, une survivante de la tuberculose multirésistante et la première personne à figurer dans la nouvelle série de photos et de vidéos du Fonds mondial, intitulée "Les visages de la lutte". Ensuite, une liste de lectures pertinentes en diverses langues du monde entier vient s’ajouter aux habituelles ressources, vidéos, blogs et guides que le bulletin offre chaque mois aux lecteurs.

S’inscrire pour recevoir le bulletin d’information sur la reconstitution des ressources (en anglais)

+++++++++

L'OMS et la France collaborent sur une "vision" pour l'Académie de l'OMS

La création de l'Académie de l’Organisation Mondiale de la Santé – une institution au service de l’enseignement continu tout au long de la vie dans le domaine de la santé – est loin d’être anodine et mérite beaucoup plus de roulements de tambour. Cela viendra sans aucun doute lorsque l’Académie se concrétisera, mais pour l’heure, nous célébrons l’un de ses premiers pas: le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le Président de la République française, Emmanuel Macron, ont signé le 11 juin une déclaration d'intention en vue de la création de l'Académie. Le communiqué de presse de l'OMS indique que l'Académie "ambitionne de dispenser des formations à des millions de gens, grâce à une plateforme numérique de pointe sur un campus installé à Lyon et par le biais d’antennes dans les six régions de l’OMS".  En plus d’être dotée de divers environnements d’apprentissage de haute technologie, l’Académie réunira « les sciences de l’éducation pour adultes, les sciences comportementales, et des technologies pédagogiques de pointe (…), ainsi que les normes de l’OMS et elle disposera de données afin de dispenser un enseignement multilingue accrédité, adapté et à fort impact pour répondre à des besoins différents. » L’Académie sera ouverte à “un large éventail de parties prenantes de plusieurs secteurs susceptibles d’avoir une influence dans le domaine de la santé, notamment des dirigeants, des enseignants, des chercheurs, des agents de santé, des membres du personnel de l’OMS et le grand public.”.

Lire le communiqué de presse complet de l'OMS… 

 

++++++++++

 

 

Share |

Leave a comment

Leave a comment