La nouvelle stratégie pour 2017-2022 reflète l'évolution de l'approche du Fonds mondial sur le renforcement des systèmes de santé

6. NOUVELLES
10 Jun 2016

Mettre en place des systèmes résilients et pérennes pour la santé, l'un des quatre objectifs stratégiques de la Stratégie du Fonds mondial pour 2017-2022, articule une mise au point nouvelle et ciblée pour renforcer les systèmes de santé. Le Conseil a adopté la nouvelle stratégie lors de sa réunion à Abidjan 26-27 avril (voir article de l’OFM.)

Contexte

Les objectifs ambitieux du Millénaire pour le développement (OMD) du début des années 2000 ont entrainé une tendance mondiale de financement de la santé de plus en plus ciblée pour des maladies spécifiques et ont contribué à réduire leur fardeau. Cela a eu des effets de retombées positives pour le secteur de la santé au sens large. Cependant, des effets simultanés secondaires inattendus ont affecté la capacité des pays à répondre aux besoins de santé plus larges de leurs populations. En outre, l'émergence rapide de maladies non transmissibles, y compris le réveil d’épidémies potentiellement catastrophiques comme le virus Ebola, s’est avéré extrêmement difficile pour les systèmes de santé aux ressources limitées.

Dès le début, le Fonds mondial a pris la position que les investissements axés sur les maladies ne sont aussi efficaces que les systèmes de santé à travers lesquels ils sont mis en œuvre. Son approche de renforcement des systèmes sanitaires (RSS) a reflété les menaces sanitaires émergentes et les discussions mondiales, y compris la nouvelle orientation vers la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Avec l'augmentation du soutien mondial pour l'approche des soins de santé primaires, et les efforts visant à la couverture maladie universelle s’accélérant, les partenaires internationaux comme le Fonds mondial allouent et plaident pour des investissements qui génèrent des effets sur l'ensemble du système.

Le soutien du Fonds mondial pour le RSS a été renforcé avec l'introduction du nouveau modèle de financement et la Stratégie du Fonds mondial 2012-2016, élaborée dans un document de concept, Des systèmes résilients et pérennes pour la santé.

Avec le regain d'intérêt est venu une augmentation des demandes de financement pour le RSS transversal. Cela a incité le Groupe technique de référence en évaluation à commander un examen thématique, qui a généré des recommandations pour affiner l'approche du Fonds mondial du RSS (voir article de l’OFM). Ces recommandations sont prises en compte dans la nouvelle stratégie.

Mettre en place des systèmes résilients et pérennes pour la santé

Dans le cadre du mandat du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, l'objectif stratégique sur le renforcement des systèmes résilients et pérennes pour la santé dans la nouvelle stratégie vise à soutenir les efforts des pays pour renforcer leur réponse aux défis de santé auxquels ils sont confrontés. La Stratégie dit que pour influer sur les résultats de santé, des systèmes de santé solides devraient fournir une protection financière et de l'équité, et contribuer à la couverture maladie universelle. La stratégie met l'accent sur des approches harmonisées, des prestations intégrées de services, le renforcement des réponses communautaires, et la promotion de l’accès équitable à des services de qualité.

L'objectif stratégique sur les systèmes de santé contient sept objectifs opérationnels, comme suit:

  1. Renforcer les réponses et les systèmes communautaires.
  2. Soutenir la santé reproductive, des femmes, des enfants, et des adolescents et les plates-formes de prestation de services intégrés.
  3. Renforcer les systèmes de chaîne d'approvisionnement et de distribution au niveau mondial et dans les pays.
  4. Tirer parti des investissements essentiels dans les ressources humaines pour la santé.
  5. Renforcer les systèmes de données pour la santé et les capacités des pays pour leur analyse et utilisation.
  6. Renforcer et s’harmoniser à des stratégies nationales de santé robustes et des plans stratégiques nationaux spécifiques à la maladie.
  7. Renforcer la gestion financière et de contrôle.
  8. Ci-dessous, nous résumons brièvement chaque objectif opérationnel.

 

Les réponses et les systèmes communautaires. Le Fonds mondial reconnaît que les communautés sont des acteurs essentiels dans l'amélioration de la santé des populations, et qu'ils jouent un rôle essentiel pour rendre les services plus accessibles, et pour surmonter la stigmatisation, la discrimination et d'autres atteintes aux droits de l’Homme. La Stratégie reconnaît qu'il existe des politiques existantes afin de faciliter la participation des communautés dans la conception des programmes, la prestation de services, et le plaidoyer. Cependant, la stratégie indique que les réponses menées par les communautés peuvent et doivent être renforcées.

Le Fonds mondial dit qu'il veillera à ce que les réponses et les systèmes communautaires soient en mesure de contribuer efficacement, y compris même après que le Fonds ne fournit plus de soutien à un pays. Pour ce faire, le Fonds va, entre autres, renforcer son orientation dans ce domaine; veiller à ce que lorsque cela est possible, les représentants du Fonds mondial se réunissent avec des groupes communautaires dans le pays afin de mieux comprendre et traiter les questions autour des obstacles et la mise en œuvre du programme; et renforcer les capacités des exécutants au niveau communautaire.

La santé reproductive, des femmes, des enfants, et des adolescents et les plates-formes de prestation de services intégrés. Un appui sera fourni pour l'intégration des services complets en matière de reproduction, de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent, afin de veiller à ce que les besoins de santé des femmes, des enfants et des adolescents soient traités simultanément. Le Fonds mondial aidera les pays à veiller à ce que les points d'entrée pour les patients pour le dépistage et le diagnostic du VIH, la tuberculose et le paludisme servent également de points d'entrée pour le diagnostic d'autres maladies. Cela se traduira par des économies de coûts et augmentera la capacité d'intensifier l'impact. Les activités visant à renforcer ce modèle de service comprennent l’intensification de la gestion intégrée des cas dans la communauté, l'intégration des services pour le VIH à la santé sexuelle et reproductive, et d'assurer des services de santé adaptés aux adolescents.

Systèmes de chaîne d'approvisionnement et de distribution. Environ 40 % du soutien du Fonds mondial au cours de la période de la prochaine stratégie servira à l'approvisionnement et la gestion de la chaîne logistique des produits de santé. La stratégie appelle à (entre autres) le renforcement des capacités en matière de prévision et de la quantification, le stockage et la gestion des stocks, la distribution, l'assurance qualité et la gestion de l'information et du reporting. Le Fonds mondial continuera à soutenir l'utilisation de son mécanisme d'achats groupés en cas de besoin, tout en encourageant les pays à inclure le financement au sein de leurs subventions pour les investissements critiques dans les systèmes nationaux d'approvisionnement.

Les investissements dans les ressources humaines pour la santé. Le Fonds mondial estime qu'un cadre stratégique solide pour le renforcement des capacités des ressources humaines est essentiel à un système de santé fonctionnel. La stratégie appelle le Fonds à travailler avec des partenaires de la santé pour soutenir le développement de plans ‘ressources humaines’ pour la santé sur le long terme. Les activités comprendront l'élaboration d'un cadre stratégique pour la formation, le recrutement, le maintien, le paiement et la motivation du personnel.

Les systèmes de données. Le Fonds mondial estime qu'un système de gestion de l'information de santé qui fonctionne est essentiel pour les décideurs, le personnel du programme, et les consommateurs – comme l’est aussi la capacité à travers le système de santé à gérer et à utiliser ces données pour identifier les lacunes et les obstacles à l’amélioration de la prestation des services. La stratégie appelle le Fonds à investir systématiquement dans les plans Suivi & Evaluation spécifiques au pays ainsi que dans les systèmes et des outils de données pays pour évaluer la qualité des données. La Stratégie dit qu’il s’agit  également que cet effort ciblé permette aux communautés et aux fournisseurs locaux d’accéder, d'utiliser et d'agir sur ces données pour mettre en évidence les problèmes avec la qualité des programmes et les obstacles à l'accès aux services.

Les stratégies nationales de santé et les plans stratégiques nationaux spécifiques à la maladie. Le Fonds mondial estime que les stratégies nationales de santé et des plans stratégiques spécifiques à la maladie sont nécessaires pour assurer l'alignement des programmes appuyés par les pays avec les besoins réels de la santé de la population. En vertu de la stratégie, le Fonds soutiendra les pays dans leurs efforts pour renforcer et mettre en œuvre leurs plans. Cela inclut veiller à ce que les plans soient conçus par des processus multipartites inclusifs. La stratégie appelle le Fonds à travailler avec les gouvernements nationaux, les partenaires et les exécutants au niveau des pays pour veiller à ce que les plans maladie soient correctement chiffrés et mis en œuvre, liés aux stratégies nationales de santé, et notamment des mesures liées à la pérennité.

La gestion et la supervision financière. En vertu de la stratégie, le Fonds continuera d'aider les pays à renforcer les capacités de gestion financière afin d'améliorer l'efficacité, la responsabilité et la transparence de leur suivi et rapport des dépenses de santé; et de réduire la fragmentation et le coût associé de disposer de systèmes de gestion financière multiples ou parallèles pour absorber les fonds de subvention du Fonds mondial et d'autres donateurs. En outre, la capacité de gestion financière sera renforcée grâce à des partenariats et des collaborations.

Share |

Leave a comment

Leave a comment