Glossaire et méthodologie

Cette page explique certains termes et la méthode utilisée par Aidspan pour noter les résultats.

Glossaire

Régions : Aidspan se base sur les régions telles que celles-ci sont définies par le Fonds mondial ; voir le site www.theglobalfund.org.

Type de RP = type de récipiendaire principal

SC/SP = société civile/secteur privé 

SC/OC = société civile/organisation confessionnelle

ONG = société civile/organisation non gouvernementale

SC/SP - SP = société civile/organisation du secteur privé

SC/SP - AUT = société civile - autres (c'est-à-dire aucune des catégories ci-dessus)

GOUV - MdF = Gouvernement - Ministère des Finances (ou équivalent)

GOUV - MdS = Gouvernement - Ministère de la Santé (ou équivalent)

OM - AUT = Organisation multilatérale - autre que le PNUD

OM - PNUD = Organisation multilatérale - Programme des Nations Unies pour le développement

Méthodologie

Le Fonds mondial utilise un modèle de financement basé sur les résultats afin de s'assurer que ses décisions s'appuient sur une évaluation transparente des résultats obtenus par rapport aux objectifs assortis d'échéances qui ont été fixés. Le Fonds attribue une note à chaque subvention sur les différentes périodes de communication de l'information, note qui évalue les résultats des programmes financés par cette subvention. L'échelle de notation utilisée est la suivante :

A : bons résultats

B1 : résultats suffisants

B2 : résultats insuffisants mais potentiel démontré

C : résultats inacceptables

* Dans les périodes précédentes, l'échelle comportait deux autres notes, A1 et A2, mais celles-ci ne sont plus utilisées.

Aidspan associe des valeurs numériques à ces notes pour calculer des moyennes qui seront reportées sur les graphiques. Ces valeurs sont les suivantes :

Note A1 : 4

Note A : 3,5

Note A2 : 3

Note B1 : 2

Note B2 : 1

Note C : 0

En reportant ces valeurs numériques sur une courbe, on peut alors estimer les progrès réalisés (ou non) pour une subvention ou un pays.  Ces graphiques montrent des tendances qui pourront aider à anticiper des problèmes potentiels dans le cycle d'une subvention ou à examiner l'historique d'une ou de plusieurs subventions. 

L'exemple ci-dessous, qui porte sur un pays fictif, décrit la manière dont nous utilisons ces notes numériques étape par étape.

Pays X (2010)

En associant aux notes les valeurs numériques indiquées plus haut, on obtiendrait un graphique semblable au graphique ci-dessous pour la subvention A.

En associant aux notes les valeurs numériques indiquées plus haut, on obtiendrait un graphique semblable au graphique ci-dessous pour la subvention B.

Si l'on souhaitait combiner les deux subventions et calculer des moyennes pour les différentes périodes de communication de l'information, de sorte à visualiser l'évolution des notes obtenues par l'ensemble des subventions du pays X, la méthode serait la suivante :

Période de communication de l'information no 1 (janvier à mars) : (B2 + A1) / 2 = (1 + 4) / 2 = 2,5

Période de communication de l'information no 2 (avril à juin) : (A1 + B1) / 2 = (4 + 2) / 2 = 3

Période de communication de l'information no 3 (juillet à septembre) : (C + B2) / 2 = (0 + 1) / 2 = 0,5

Période de communication de l'information no 4 (octobre à décembre) : (A2 + C) / 2 = (3 + 0) / 2 = 1,5

Le graphique final ressemblerait alors au graphique ci-dessous.