Une étude de cas examine comment l’Initiative stratégique Communautés, droits et genre a fait progresser les objectifs du Fonds mondial

3. RAPPORT
23 Apr 2019
Parmi les principales conclusions, l’initiative a amélioré la connaissance de l’assistance technique et permis aux communautés de mettre à l’échelle les travaux en matière de droits humains

Une étude de cas publiée récemment révèle l’impact de l’Initiative stratégique du Fonds mondial sur les questions liées aux communautés, aux droits et au genre (CDG) de 15 millions de dollars sur trois ans du Fonds mondial a eu sur le renforcement des liens entre les communautés clés et sur les progrès des objectifs opérationnels du Fonds.

 

Les communautés qui ont bénéficié de ce financement à effet catalyseur, notamment la société civile et les populations clés touchées, ont indiqué que grâce aux six plateformes régionales soutenues par l’initiative stratégique sur les questions liées aux communautés, aux droits et au genre, elles savent mieux comment accéder à l’assistance technique et sont mieux placées pour suivre la mise en œuvre des subventions du Fonds mondial. Près d’un tiers des 146 répondants à une enquête dans le cadre d’une étude de cas ont également indiqué avoir rencontré des gens de pays avec lesquels ils n’avaient auparavant aucun lien, ce qui a amélioré leurs capacités de coordination et de collaboration avec d’autres communautés de la région.

L’étude de cas, créée conjointement par les six plateformes régionales CDG, intervient à l’approche de la 41e réunion du Conseil d’administration du Fonds mondial, qui se tiendra les 15 et 16 mai et à laquelle une décision sera prise sur les priorités d’investissement à effet catalyseur pour la période d’allocation 2020/2022.

« Cette étude de cas s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large à l’échelle de l’initiative visant à disposer d’une plateforme plus robuste de suivi et évaluation à des fins d’apprentissage, englobant la communication de l’information, mais également des témoignages et études de cas », a déclaré Noah Metheny, qui gère l’Initiative stratégique pour le Fonds mondial. Selon ses explications à l’OFM, il s’agissait de « mieux documenter l’impact, en particulier en termes d’une participation plus significative des communautés et de la société civile aux procédures du Fonds mondial ».

L’Initiative stratégique Communautés, droits et genre, qui s’étend sur toute la durée de la période d’allocation 2017/2019, est conçue pour veiller à ce que toutes les personnes touchées par les trois maladies visées par les investissements du Fonds soient en mesure de jouer un rôle significatif dans les procédures du Fonds mondial, notamment le dialogue au niveau des pays, l’élaboration des demandes de financement et l’établissement, la mise en œuvre et le suivi des subventions. L’Initiative stratégique a été précédée par l’Initiative spéciale sur les questions liées aux communautés, aux droits et au genre, qui était également un investissement de 15 millions de dollars sur trois ans, durant la période d’allocation 2014/2016.

L’Initiative stratégique CDG a trois composantes, conçues pour se renforcer mutuellement :

1. un programme d’assistance technique à court terme ;

2. le renforcement des capacités à long terme des réseaux de populations clés et vulnérables ;

3. les six plateformes régionales de communication et de coordination, basées en Afrique anglophone, Asie-Pacifique, Afrique francophone, Europe centrale et orientale, Amérique latine et Caraïbes et Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Les organisations qui administrent les plateformes régionales ont déployé un éventail de forums en fonction des besoins de leurs communautés spécifiques. Certaines des interactions étaient conçues pour stimuler le partage et l’apprentissage parmi les acteurs régionaux, tandis que d’autres ont offert des plateformes où les fournisseurs d’assistance technique peuvent échanger leurs expériences et améliorer la coordination, la rapidité et la pertinence de l’assistance technique qu’ils offrent aux communautés.

Les plateformes ont indiqué avoir engagé environ 1 500 membres de communautés de 112 pays au sein de 32 espaces d’apprentissage et de partage en 2018.

La nouvelle étude de cas est la tentative collective des plateformes de documenter comment ces efforts ont fait progresser un des principaux objectifs de l’initiative stratégique CDG : soutenir les initiatives stratégiques de renforcement des capacités des communautés en favorisant des espaces d’engagement et d’apprentissage au sein des procédures décisionnelles clés, en particulier en matière de communautés, de droits et de genre.

Au moyen d’une combinaison d’examen des comptes rendus des activités des plateformes, d’une enquête en ligne à laquelle ont répondu 146 personnes et d’entretiens approfondis avec quatre répondants à l’enquête de différentes régions géographiques, les auteurs de l’étude de cas ont entrepris de répondre à quatre questions principales, à commencer par :

1. Comment les communautés utilisent-elles l’information et les relations établies lors des forums d’apprentissage et de partage des plateformes régionales ?

Les auteurs ont constaté que les communautés en ont tiré une meilleure compréhension du processus de financement. Près de la moitié des répondants – 47 pour cent – ont déclaré que les espaces d’apprentissage et de partage organisés par les plateformes régionales les ont mieux placés pour assurer le suivi de la mise en œuvre des subventions du Fonds mondial.

Plus particulièrement, 58 pour cent des répondants ont accédé à des informations sur les prestataires d’assistance technique dans leur région, bien que 37 pour cent seulement aient déclaré que leur organisation a accédé à l’assistance technique comme conséquence directe de leur participation à un des ateliers d’apprentissage et de partage. Mais plus de la moitié des répondants ont acquis une meilleure compréhension de la manière de participer au modèle de financement du Fonds mondial, et près de la moitié une meilleure compréhension des politiques du Fonds mondial en matière de pérennité et transition.

Gemma Oberth, une consultante pour le Fonds mondial qui coordonne le travail des six plateformes, a également souligné les nouvelles relations établies entre les organisations et les participants qui ne se connaissaient pas avant de participer aux ateliers.

« Une mission essentielle des plateformes régionales consiste à améliorer la coordination de la société civile, des communautés et des prestataires d’assistance technique qui participent aux procédures liées au Fonds mondial, a expliqué Mme Oberth à Aidspan. « Notre étude de cas a constaté que près d’un tiers des personnes qui ont participé aux événements d’apprentissage et de partage des plateformes régionales ont rencontré de nouvelles personnes de pays avec lesquels elles n’avaient pas eu de relations par le passé. Il est très encourageant de pouvoir quantifier comment les plateformes améliorent les liens qui renforcent les programmes soutenus par le Fonds mondial. »

2. Comment les espaces de participation et d’engagement des plateformes régionales contribuent-ils aux objectifs stratégiques clés de la stratégie 2017/2022 du Fonds mondial ?

À sa réunion d’avril 2016, le Conseil d’administration du Fonds mondial a adopté quatre objectifs stratégiques :

1. Optimiser l’impact de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

2. Mettre en place des systèmes résistants et pérennes pour la santé

3. Promouvoir et protéger les droits humains et l’égalité de genre

4. Mobiliser des ressources accrues

Chacune de ces stratégies est appuyée par des objectifs opérationnels et l’étude de cas a démontré que les espaces d’apprentissage et de partage ont contribué à la réalisation de plusieurs de ces objectifs.

Près d’un tiers des répondants ont déclaré être sortis des espaces d’échange dans une meilleure position pour introduire ou mettre à l’échelle des programmes éliminant les obstacles liés aux droits humains, ce qui appuie le troisième objectif stratégique. De plus, 62 pour cent étaient mieux préparés pour mettre en place des ripostes et systèmes communautaires plus robustes, à l’appui du deuxième objectif stratégique. Soixante et un pour cent étaient mieux à même d’introduire ou mettre à échelle des interventions fondées sur des faits probants axées sur les populations clés et vulnérables, ce qui relève du premier objectif stratégique.

3. Quels sont la valeur ajoutée et l’effet catalyseur uniques des espaces d’apprentissage et de partage des plateformes régionales ?

Les répondants à l’étude de cas ont souligné l’importance de ces espaces, 94 pour cent ayant déclaré qu’ils offraient une occasion unique d’échange pour les communautés, et 67 pour cent ayant affirmé que si ces espaces étaient supprimés, la riposte communautaire dans leur pays en souffrirait.

 

 

4. Comment les espaces de participation et d’engagement des plateformes régionales peuvent-ils être développés et améliorés ?

Les occasions d’amélioration proposées par les répondants à l’enquête étaient principalement axées sur une participation plus active incluant davantage de représentants d’organisations actives dans le domaine de la tuberculose et du paludisme et l’octroi de davantage de temps d’interaction avec les membres du personnel du Fonds mondial.

Mais les répondants clés ont souligné la nécessité de continuer à tisser de nouveaux liens et à faciliter davantage encore d’échanges d’information. Ils ont demandé d’autres discussions sur la manière dont les changements politiques sont mis en œuvre au niveau national, et davantage de détails sur l’assistance technique – notamment sur la manière d’identifier les besoins et de rédiger les demandes d’aide.

« Il est important d’avoir des rapports et des études de cas et un suivi-évaluation robuste du cadre d’apprentissage afin de mettre ces travaux en lumière », a déclaré M. Metheny, « afin de permettre aux partenaires qui le finançaient de réfléchir aux défis et aux succès. » Il a également souligné qu’il est important que les partenaires adaptent leurs stratégies de mise en œuvre aux défis et succès recensés « pour réellement accroître l’impact des communautés dans les procédures du Fonds mondial ».

Autres ressources :

 


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment