Plus d’efforts doivent être consacrés à la collecte de données et à leur utilisation

4 Nov 2015
« Les données manquent pour guider des investissements pertinents»

Le Fonds mondial doit donner une priorité plus grande à la collecte de données et à leur utilisation, selon Cathryn Streifel et Todd Summers, auteurs d’un article (accessible ici en anglais) sur les données pour la prise de décision et le Fonds mondial. L’article, publié en octobre par le Center for Strategic International Studies, s’est fondé sur un débat entre un petit groupe d’experts en données.

Les auteurs affirment que le nouveau modèle de financement a amélioré l’impact des investissements du Fonds mondial, notamment en ce qui concerne les aller-retours qui surviennent pendant la soumission et la révision des notes conceptuelles. Cependant, disent-ils, le succès de ce modèle est remis en question par le manque de données pouvant servir à guider des décisions d’investissements pertinentes. « Même si tous les objectifs principaux du Fonds mondial requièrent des données robustes sur les pays, il y a souvent un manque saisissant de capacité pour collecter et utiliser des données de haute-qualité au niveau du pays ».

Les auteurs affirment que le Fonds mondial ne consacre que 5% de ses ressources à la collecte de données et l’analyse et ajoutent qu’un effort supplémentaire doit être fait, ce qui signifie des investissements plus importants dans les ressources humaines au niveau du Secrétariat et des pays. Les auteurs identifient des lacunes dans la collecte de données dans les domaines suivants :

  • Données sur les bénéficiaires des services ventilées par âge, genre, revenu, et groupe à risque;
  • Données à l’échelon sous-national et communautaire;
  • Données complètes sur les cas de TB; et
  • Données sur les populations clés.

 

Concernant ce dernier, les auteurs disent que les données sur les populations clés sont rarement collectées pour des raisons politiques. « Le Fonds mondial doit déterminer quand et comment intervenir lorsque des données critiques manquent et doit adopter une attitude proactive quand c’est le cas », a-t-il ajouté.

Même lorsque les données sont disponibles, elles ne sont pas souvent présentées d’une manière qui permet à une audience non technique de les utiliser. « Par conséquent, les organisations de la société civile, les organismes de plaidoyer et les responsables du gouvernement n’ont pas accès aux données dont ils ont besoin pour prendre des décisions fondées sur des faits, mais aussi pour remplir leur rôle de surveillance et plaider pour des ressources nationales supplémentaires ».

Selon les auteurs, la transparence des données devrait être une priorité du Fonds mondial. « Par exemple, le Fonds devrait rendre les notes conceptuelles disponibles beaucoup plus tôt dans le processus afin que d’autres puissent pointer les lacunes dans les données ou les inconsistences des programmes par rapport aux données avant même que la révision formelle ne démarre. » La publication des rapports de progrès des subventions et les révisions devrait faire partie de la procédure normale. 

Les auteurs recommendent que les efforts se portent d’abord sur les 15-20 pays où le VIH, la TB et le paludisme sont le plus concentrés.

En ce qui concerne les opérations internes du Secrétariat, le Fonds mondial utilise des bases de données multiples qui satisfont les besoins de chaque unité mais qui rendent leur utilisation plus difficile pour des objectifs plus larges. Selon eux, le Fonds devrait adopter une stratégie interne pour la collecte de données et leur utilisation qui permettrait à ces données d’être partagées et leur qualité contrôlée par les différentes unités. « Ces données devraient être rendues publiques un maximum. », ajoutent-ils.

Pour eux, l’amélioration des capacités au niveau des pays pour collecter les données devrait être un élément central de la nouvelle stratégie du Fonds mondial qui est en train d’être développée. Cependant, renforcer la capacité des données n’apparaît que comme un sous-point dans les quatre principaux objectifs du cadre de travail qui a été développé pour la nouvelle stratégie.  

Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment