Marijke Wijnroks nommée Directrice exécutive par intérim

2. NOUVELLES
21 Mar 2017
La nomination prend effet le 1er juin

Le Conseil d’administration du Fonds mondial a nommé Marijke Wijnroks Directrice exécutive par intérim à compter du 1er juin 2017. Le mandat de quatre ans de l’actuel Directeur exécutif, Mark Dybul, prend fin le 31 mai. Mme Wijnroks assumera ces fonctions jusqu’à ce qu’un nouveau Directeur exécutif sélectionné par le Conseil d’administration puisse prendre la relève.

L’annonce a été faite le 3 mars dans un communiqué de presse du Fonds mondial.

Mme Wijnroks est à l’heure actuelle directrice de cabinet, poste qui en fait de facto l’adjointe de M. Dybul.

« Mme Wijnroks apporte des connaissances pointues du fonctionnement interne du Fonds mondial, où elle supervise les travaux au quotidien », a déclaré le Conseil d’administration. Elle préside des organes décisionnels comme le Comité exécutif de direction et le Comité de la politique lorsque M. Dybul n’est pas disponible, et préside régulièrement le Comité d’approbation des subventions. Elle représente par ailleurs fréquemment le Fonds mondial à des événements externes.

« Marijke est une dirigeante et une gestionnaire extrêmement efficace qui peut faire avancer les choses », a pour sa part déclaré M. Dybul. « Elle connaît le Fonds mondial mieux que personne et est à même de diriger notre personnel exceptionnel jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Directeur exécutif ».

Selon le communiqué, Mme Wijnroks a supervisé début 2017 l’élaboration de mémos de transition par tous les membres du Comité exécutif de direction, en préparation pour le recrutement d’un nouveau Directeur exécutif. Elle poursuivra ces préparatifs jusqu’à la nouvelle sélection du Conseil d’administration.

Avant de rejoindre le Fonds mondial, Mme Wijnroks a travaillé au Ministère néerlandais des Affaires étrangères en qualité d’ambassadrice chargée du VIH et du sida et de directrice adjointe du département de développement social. Elle possède plus de 30 ans d’expérience de la santé internationale et du développement, qu’elle a acquise au sein de son gouvernement, à l’ONU et dans la société civile. Son parcours professionnel l’a amenée à travailler en Afrique, en Asie, en Amérique latine et en Europe. Elle a assuré plusieurs mandats au Conseil d’administration du Fonds mondial.

« Mme Wijnroks a une expérience approfondie des droits de l’Homme, des questions de genre et de l’accès aux populations-clés. Elle a la réputation de défendre ses opinions avec passion et d’être une incorrigible optimiste qui vise les résultats », peut-on lire dans le communiqué.

Au début de sa carrière, Mme Wijnroks a été coordinatrice médicale de Médecins sans frontières en Ouganda et médecin au Soudan du Sud. Elle a également passé cinq ans au Salvador comme conseillère technique pour l’OPS/OMS chargée du développement des systèmes de santé locaux. Enfin, elle est allée deux ans au Bangladesh comme gestionnaire de projet dans le domaine de la santé maternelle et infantile.

Elle est titulaire d’un diplôme de médecine de l’Université de Maastricht, aux Pays-Bas, et d’un diplôme en santé et médecine tropicale de l’Institut de médecine tropicale d’Anvers, en Belgique.

Concernant la nouvelle recherche d’un Directeur exécutif permanent, Seth Faison, directeur de la communication au Fonds mondial, a déclaré à Aidspan que « le Conseil d’administration du Fonds mondial continue de chercher un nouveau Directeur exécutif et décidera de tous les aspects de la procédure, y compris en ce qui concerne le calendrier ».


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment