Les programmes soutenus par le Fonds mondial continuent d’afficher des résultats impressionnants

3. NOUVELLES
16 Aug 2017
Les acquis sont le résultat d’une augmentation du recours aux services et d’une meilleure communication de l’information

Le Fonds mondial continue d’afficher des avancées impressionnantes concernant le nombre de personnes bénéficiant de services clés de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme dans le cadre des programmes qu’il soutient. Certains des acquis sont l’effet d’une augmentation du recours aux services, tandis que d’autres sont le fruit d’une meilleure communication de l’information.

Le 20 juillet, le Fonds mondial a publié une fiche d’information sur ses résultats pour la période terminée en décembre 2016. Il y a un décalage de six mois en raison du temps nécessaire pour la collecte et la vérification des données.

Dans la seconde moitié de 2016, 953 000 personnes supplémentaires ont été placées sous traitement antirétroviral dans le cadre des programmes soutenus par le Fonds mondial, ce qui équivaut à une hausse de 9,5 %. Quatre pays contribuent pour moitié à cette augmentation sur les six mois : le Nigeria (22 %), la Tanzanie (11 %), l’Ouganda (10 %) et le Myanmar (10 %). En outre, les résultats pour le Kenya sont désormais entièrement inclus dans les rapports du Fonds mondial ; jusqu’ici, celui-ci ne capturait que la moitié du résultat national du pays.

Sur cette même période, 826 000 nouveaux cas de tuberculose à frottis positif ont été détectés et traités, soit une augmentation de 5 %, à laquelle l’Inde et l’Indonésie contribuent à 60 %. Également au cours de la deuxième moitié de 2016, quelque 82 millions de moustiquaires ont été distribuées aux fins de la prévention du paludisme, ce qui représente une augmentation de 11,5 %. Les plus grands nombres de moustiquaires ont été distribués en Tanzanie, en République démocratique du Congo, en Guinée et en Inde. Ensemble, ces pays représentent 70 % de l’augmentation enregistrée depuis juin 2016.

Résultats en glissement annuel

Les résultats pour l’ensemble de l’année 2016 sont indiqués dans le tableau ci-après.

Tableau : Résultats du Fonds mondial pour les services clés fin 2016, par rapport aux résultats de 2015

Indicateur
Résultats fin 2015
Résultats fin 2016
Progression
% d’augmentation
VIH  
ARV
9 220 000
11 000 000
1 780 000
19,3 %
PTME
3 600 000
4 250 000
650 000
18,1 %
Conseil et dépistage
509 000 000
579 000 000
70 000 000
13,8 %
Prise en charge et soutien élémentaires pour les orphelins et enfants vulnérables
7 860 000
8 000 000
140 000
1,8 %
Préservatifs distribués
5,27 milliards
5,32 milliards
50 000 000
0,9 %
Tuberculose
Cas à frottis positif détectés et traités
15 100 000
17 400 000
2 300 000
15,2 %
Cas traités avec succès
11 700 000
14 800 000
3 100 000

 

26,5 %

 

Traitement de la tuberculose multirésistante

 

267 000
373 000
106 000
39,7 %
Paludisme
Moustiquaires imprégnées d’insecticide distribuées
659 000 000
795 000 000
136 000 000
20,6 %
Structures couvertes par la pulvérisation intradomiciliaire d’insecticide à effet rémanent
63 900 000
73 900 000
10 000 000
15,6 %
Cas de paludisme traités
582 000 000
668 000 000
86 000 000
14,8 %

La fiche d’information contient une explication du mode de calcul et de vérification des résultats, ainsi que des renseignements sur les critères de communication de l’information sur les résultats nationaux. Il y est précisé que la Namibie et le Swaziland n’ont pas été comptabilisés dans les résultats de fin 2016 sur les antirétroviraux car ils ne répondaient pas aux critères de communication de l’information des résultats nationaux. La fiche d’information indique également que le Fonds mondial déclare 10 % du nombre de personnes sous antirétroviraux en Afrique du Sud, du fait qu’il fournit 10 % des antirétroviraux du pays.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment