Le Fonds mondial annonce ses plans pour les 260 millions de dollars alloués aux démarches multipays

1. NOUVELLES
16 Aug 2017
Combinaison de candidats préalablement identifiés et de demandes concurrentielles

Le Fonds mondial a dévoilé ses plans pour les 260 millions de dollars destinés aux démarches multipays au sein des allocations 2017/2019. Le financement multipays fait partie d’un fonds plus vaste (800 millions de dollars) mis de côté pour les investissements à effet catalyseur. Outre les démarches multipays, les investissements à effet catalyseur comprennent les fonds de contrepartie et les initiatives stratégiques (voir les articles de l’OFM disponibles ici et ici).

(Lors de l’annonce initiale des financements à effet catalyseur, 272 millions de dollars avaient été affectés aux démarches multipays. Le montant total comprenait 12 millions de dollars destinés au financement de projets liés à la gestion des achats et des stocks. Le financement de la gestion des achats et des stocks a plus tard été réaffecté aux initiatives stratégiques. La répartition révisée des 800 millions de dollars d’investissements à effet catalyseur se présente dès lors comme suit : 356 millions de dollars pour les fonds de contrepartie, 260 millions de dollars pour les initiatives multipays et 184 millions de dollars pour les initiatives stratégiques.)

Le financement des démarches multipays a pour objet de s’attaquer à un nombre limité de problèmes prioritaires qui ne peuvent être résolus uniquement au travers des sommes allouées aux pays et touchent plusieurs pays d’une région donnée. Le Fonds mondial a récemment publié sur son site Web une description générale de la manière dont ces fonds seront dépensés, accompagnée d’une foire aux questions et d’une note d’orientation.

Un projet multipays a déjà atteint le stade de l’établissement de la subvention : la deuxième phase de l’Initiative régionale contre la résistance à l’artémisinine (RAI) dans la région du Bassin du Mékong. De loin le plus gros projet, l’initiative RAI se verra attribuer 119 millions de dollars, soit 46 % du budget total.

Dans le cadre du financement des démarches multipays, le Fonds mondial a identifié une priorité stratégique clé pour chaque maladie. Voir le Tableau 1 pour la liste des priorités stratégiques et la part du financement multipays allouée à chacune d’entre elles.

 Tableau 1 : Priorités stratégiques pour le financement des démarches multipays

Composante Priorité stratégique
Financement (en millions de dollars US)
Paludisme Élimination du paludisme dans les pays à faible charge de morbidité
145
Tuberculose Identification des cas de tuberculose manquant à l’appel
65
VIH Pérennité des services pour les populations clés
50
Total
260

Des domaines prioritaires spécifiques se retrouvent dans chaque priorité stratégique multipays. Le Fonds mondial a d’une part identifié préalablement plusieurs candidats, et applique d’autre part une procédure de demande concurrentielle pour la plupart des domaines prioritaires.

Candidats identifiés préalablement

Pour quatre des domaines prioritaires (deux pour le paludisme et deux pour la tuberculose), le Fonds invitera un candidat préalablement identifié à mettre au point une demande de financement visant les objectifs et le centrage régional définis. Voir le tableau 2 pour les détails.

Tableau 2 : Domaines prioritaires pour les candidats préalablement identifiés

Composante Domaine prioritaire Plafond de financement
(en millions de dollars US)
Calendrier prévu de dépôt Nombre prévu de subventions
Paludisme Élimination du paludisme en Amérique centrale et sur l’Île d’Hispaniola1
6
Août 2017
1
Élimination de la pharmacorésistance aux antipaludéens (Initiative RAI)2
119
Terminé
1
Tuberculose Tuberculose dans le secteur minier3
22,5
Août 2017
1
Laboratoires supranationaux en Afrique orientale et australe
4,5
Avril 2018
1
Total
152

1 Couvre le Belize, le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, Panama, la République dominicaine et Haïti. 

2 Couvre le Myanmar, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Viet Nam. 

3 Couvre au moins le Botswana, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.

Le Fonds mondial a indiqué que les candidats préalablement identifiés seront définis dans le cadre de dialogues régionaux auxquels participeront les parties prenantes clés sous la direction du Secrétariat. Ces candidats seront des organisations renommées de la région, parmi lesquelles pourraient figurer d’actuels récipiendaires de subventions régionales.

Demandes concurrentielles

Pour neuf autres domaines prioritaires (cinq pour la tuberculose et quatre pour le VIH), le Fonds mondial publiera des appels à propositions, auxquels il invitera les candidats admissibles à répondre. Voir le tableau 3 pour les détails.

En règle générale, les organisations de la société civile, communautaires et internationales, les réseaux régionaux et les instances de coordination régionale pertinents peuvent solliciter un financement au titre des priorités multipays.

 

Tableau 3 : Domaines prioritaires relevant des demandes concurrentielles

Composante Domaine prioritaire Plafond de financement
(en millions de dollars US)
Publication de l’appel à propositions Calendrier prévu de dépôt Nombre prévu de subventions
Tuberculose Amélioration de la qualité des soins et prévention de la tuberculose multirésistante en Europe de l’Est
5
T4 2017 Avril 2018
1
Soutien aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes qui s’affranchissent des financements de lutte contre la tuberculose du Fonds mondial
4,5
T4 2017 Avril 2018
1
Interventions auprès des réfugiés en Afrique orientale
7,5
T4 2017 Avril 2018
1
Laboratoire supranational en Afrique occidentale et centrale
6
T4 2017 Avril 2018
1
Interventions de lutte contre la tuberculose et la tuberculose multirésistante auprès des populations mobiles en Asie
15
T4 2017 Avril 2018
2
VIH Pérennité des services en faveur des populations clés de la région d’Amérique latine et des Caraïbes
17
T4 2017 Avril 2018
2-3
Pérennité des services en faveur des populations clés de la région d’Europe de l’Est et d’Asie centrale
13
T3 2017 Février 2018
1-2
Pérennité des services en faveur des populations clés de la région d’Asie du Sud-Est
12,5
T4 2017 Avril 2018
1
Pérennité des services en faveur des populations clés de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord
7,5
T4 2017 Avril 2018
1
Total
88

Pour les domaines prioritaires relevant d’une procédure de demande concurrentielle, des appels à propositions seront publiés sur le site Web du Fonds mondial quatre à six mois avant le calendrier prévu de dépôt des candidatures afin de permettre un dialogue régional solide.

En ce qui concerne le domaine prioritaire des interventions de lutte contre la tuberculose et la tuberculose multirésistante parmi les populations mobiles en Asie, les objectifs sont le renforcement des interventions axées sur la prestation de services de diagnostic précoce et de traitement efficace de la tuberculose et de la tuberculose multirésistante aux migrants transfrontaliers, y compris les dépistages avant chaque voyage et à l’arrivée. Il vise également à renforcer les capacités des laboratoires, l’orientation et le suivi des patients en vue de l’achèvement des traitements, ainsi que l’engagement communautaire. Ce domaine prioritaire se compose de deux filières : la première vise à couvrir les pays accueillant et rapatriant les réfugiés afghans (principalement l’Afghanistan, le Pakistan et l’Iran), et son plafond de financement est fixé à 5 millions de dollars ; la deuxième vise à traiter le problème de plus en plus préoccupant de la tuberculose et de la tuberculose multirésistante au sein des populations transfrontalières et des migrants de la sous-région du Bassin du Mékong, qui englobe le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Viet Nam. La subvention est également ouverte à d’autres pays pertinents, et le plafond de financement de cette filière est fixé à 10 millions de dollars. 

Les domaines prioritaires relatifs au VIH sont axés sur la pérennité des services s’adressant aux populations clés, et visent à soutenir le développement, la fourniture innovante de services et la pérennité de la prestation de services et du suivi par les communautés par le biais : a) du soutien aux plaidoyers régionaux, b) de la suppression des obstacles juridiques entravant l’accès aux services, et c) de la définition des éléments fondateurs pour la continuité des services dans le cadre d’un processus de transition. 

Le Fonds mondial a indiqué qu’un processus de consultation visant à identifier les lacunes et les enseignements en matière d’investissements régionaux et nationaux serait mis en place dans chaque région. De ces consultations devraient ressortir des suggestions d’actions destinées à répondre à l’objectif prioritaire stratégique de la pérennité des services en faveur des populations clés.

Élimination du paludisme en Afrique australe

Il y a un domaine prioritaire supplémentaire – l’élimination du paludisme en Afrique australe – pour lequel le Fonds mondial n’a pas encore décidé s’il identifiera préalablement un candidat ou appliquera un processus de demande concurrentielle. Cette décision sera prise au quatrième trimestre de cette année. Cette priorité vise à appuyer l’objectif de la Stratégie technique mondiale d’élimination du paludisme dans les pays d’Afrique australe à faible charge de morbidité : quatre pays de première ligne (Afrique du Sud, Botswana, Swaziland et Namibie) et quatre pays de seconde ligne (Angola, Mozambique, Zambie et Zimbabwe). Le plafond de financement de cette priorité est fixé à 20 millions de dollars.

Informations supplémentaires

Toutes les subventions multipays s’étaleront sur trois ans.

Le Comité technique d’examen des propositions évaluera toutes les demandes de financement jugées admissibles et recommandera lesquelles devraient selon lui passer au stade de l’établissement de la subvention.

Comme c’est le cas pour les demandes de financement de pays, les candidats régionaux sont encouragés à préparer une demande hiérarchisée de financement au-delà de la somme allouée. Cela permet de s’assurer que les programmes multipays disposent d’interventions préalablement approuvées qu’ils pourront intégrer dans leurs subventions lorsque des économies ou des gains d’efficacité ont été identifiés pendant l’établissement d’une subvention ou encore lorsque d’autres fonds deviennent disponibles. Les candidats sont toutefois invités à tenir compte des « fonds limités » disponibles pour financer les priorités multipays.

La note d’orientation fournit la liste des référents à contacter au sein du Secrétariat pour de plus amples informations sur chacun des domaines prioritaires.

Durant le cycle de financement 2014/2016, le Fonds mondial faisait une distinction entre les subventions multipays (généralement des groupes de petites économies insulaires financées au travers des sommes allouées aux pays) et les subventions régionales (qui rassemblaient un certain nombre de pays et étaient financées au travers d’une réserve séparée de fonds). Pour le cycle 2017/2019, le terme « multipays » est désormais utilisé pour ces deux types de subvention. Toutefois, le financement destiné aux subventions multipays de type petites économies insulaires provient des sommes allouées aux pays elles-mêmes et n’est donc pas inclus dans les 260 millions de dollars affectés aux priorités multipays.

Programmes régionaux actuels

Qu’arrivera-t-il aux programmes régionaux actuels ? Trente-quatre programmes de ce type sont actuellement soutenus par le Fonds mondial. Un grand nombre de ceux-ci ne prendront fin qu’en 2018 ou 2019, mais quelques-uns se terminent en 2017. La plupart de ces programmes cesseront sans doute simplement d’être. Cependant, comme mentionné plus haut, certains des candidats préalablement sélectionnés pourraient être des organisations qui mettent en œuvre des programmes régionaux à l’heure actuelle. De plus, les organisations qui mettent actuellement en œuvre des programmes régionaux auront la possibilité de répondre aux appels à propositions pour les domaines prioritaires qui relèvent du processus de demande concurrentielle.


Share |
Leave a comment