Le Conseil du Fonds mondial évaluera les progrès concernant les indicateurs clés de résultats à la réunion de novembre

4 Nov 2015
Les ICR ont été modifiés à plusieurs reprises depuis leur introduction il y a dix ans

Des évaluations détaillées sur la manière dont le Fonds mondial a géré les 13 indicateurs clés de résultats (ICR) seront présentées au Conseil d’administration lors de sa 34ème réunion, les 16-17 novembre prochain. Le Conseil va également passer en revue les cibles de résultats 2016 pour 10 indicateurs ainsi qu’un sous-indicateur supplémentaire qui mesure l’efficacité des décisions du Fonds relatives à l’investissement.

Andrew Kennedy, le directeur du contrôle stratégique a affirmé à l’OFM que les premiers résultats dans le cadre du système actuel n’ont été présentés qu’en novembre dernier, ce qui a laissé peu de temps pour rectifier les problèmes qui avaient été identifiés. « Les ICR sont surtout utiles quand vous avez collecté des données sur un certain nombre d’années », a-t-il déclaré. Il a ajouté que les rapports de novembre 2014 et mars 2015 n’ont pas identifié de problèmes majeurs.

Le Fonds mondial a commencé à utiliser les ICR en 2014, date à laquelle 14 indicateurs ont été développés, afin qu’un processus « bien défini et rigoureux » soit mis en place pour évaluer la performance du Fonds.

Les résultats sont envoyés tous les trois mois au Comité Exécutif de Gestion (CEG) du Fonds mondial et tous les six mois au Conseil et au comités du Conseil.

Selon Andrew Kennedy, le CEG utilise les ICR pour amener les Secrétariat à atteindre les 5 objectifs fixés dans la Stratégie 2012-2016. « Le Conseil d’administration et les comités les utilisent afin de maintenir un suivi et une surveillance du Secrétariat et plus largement de la sphère du Fonds mondial et garantir que des actions sont menées pour résoudre des problèmes identifiés ».

Depuis que le Fonds a commencé à utiliser les ICR il y a dix ans, ces derniers ont été modifiés à plusieurs reprises pour ajuster la manière dont ils sont mesurés et les adapter aux changements de priorités du Fonds. Certaines métriques ont été abandonnées complètement et de nouvelles ont été instituées.

Selon des documents du Fonds mondial, la série initiale des ICR a été révisée en 2006, puis en 2008 pour atteindre en 2009 le nombre de 24.

En 2006, les ICR mesuraient le développement du modèle économique et la stratégie du Fonds, l’accroissement des interventions, la performance des subventions, l’impact des investissements et les progrès pour mettre en place des systèmes internes efficaces, tandis que ceux de 2009 se focalisaient sur la performance des opérations, des subventions, et l’impact des systèmes.

Un an après leur mise en place, les ICR ont été modifiés de nouveau de manière substantielle lorsque le Comité des stratégies et des politiques a demandé une évaluation indépendante pour déterminer si le cadre de travail pour mesurer la performance du Secrétariat et des subventions était toujours approprié.

A l’époque, il avait été décidé que les ICR soient alignés sur la Stratégie 2012-2016 du Fonds et qu’ils servent à mesurer les objectifs et les cibles de ce plan.

D’anciens ICR ont été gardés, mais de nouveaux « étaient requis pour mesurer les progrès dans la priorisation et le ciblage des ressources pour les pays, les populations les plus vulnérables et pour des interventions plus rentables », affirme Andrew Kennedy.  

Cinq ans plus tard, la création d’une série révisée d’ICR est toujours en cours.

Début 2013, le Groupe de coordination du Conseil a demandé aux présidents des trois comités du Conseil et aux président du Groupe technique de référence en évaluation de travailler avec le Secrétariat pour établir un cadre révisé des ICR.

Un groupe de travail a dirigé ce processus en consultation avec la direction et en demandant des contributions des partenaires comme l’Organisation Mondiale de la Santé, ONUSIDA, PEPFAR, l’initiative du Président Américain de Lutte contre le Paludisme, le Centre Américain de Contrôle des Maladies et la Banque Mondiale.

Le Comité d’Audit et d’Ethique, le Comité de Stratégie, des Investissements et de l’Impact et les blocs des donateurs et des maîtres d’œuvre du Conseil ont également apporté leurs contributions pour finaliser la série des 16 ICR approuvée en novembre dernier par le Conseil.

Selon Andrew Kennedy, ces ICR doivent mesurer la mise en œuvre des stratégies et des priorités d’une organisation et doivent donc évoluer en même temps que cette organisation. « Le Fonds est une organisation relativement jeune. Ces systèmes de mesure ne bougent plus une fois que la maturité est vraiment atteinte ».  

Un certain nombre des ICR actuels ont été empruntés à des dispositifs précédents, mais les indicateurs précis pourraient « évoluer dans leur définition avec le temps pour refléter les changements du modèle économique », a-t-il rajouté.

Changer la définition des indicateurs ou les altérer peut réduire leur efficacité, et rendre plus difficile l’évaluation des progrès dans la durée mais ce n’est pas toujours le cas selon Andrew Kennedy.

Lors de la 25ème réunion du Conseil d’administration en novembre 2011, le Comité des Stratégies et des Politiques avait noté concernant les progrès des ICR « la détérioration de la performance des indicateurs liés aux quatre subventions et l’impact négatif de cette détérioration sur la mission du Fonds mondial »

Même si ces ICR ont vite été remplacés par la série actuelle, Andrew Kennedy affirme que les indicateurs en question ont été conservés d’une manière ou d’une autre et les principaux problèmes rectifiés. Ces problèmes ont été résolus à travers certaines des initiatives mises en place pour transformer le Fonds mondial, y compris des efforts pour améliorer les subventions qui ne fonctionnaient pas, une révision des systèmes financiers ainsi que le nouveau modèle de financement.

Parmi les ICR qui sont restées constantes, Andrew Kennedy ajoute que celles qui mesurent la prestation de services et les programmes de données financières sont particulièrement utiles.

Selon lui, certains indicateurs de la série actuelle ont déjà fourni des informations suffisantes pour identifier et rectifier les problèmes. Les données collectées ont poussé le Fonds mondial à changé sa gestion de l’évaluation des risques sur les droits de l’homme et ont contribué à établir des priorités et des allocations de budget pour le plan de travail 2016 du Secrétariat. 

La série actuelle des ICR restera en place jusqu’à la fin de l’année prochaine lorsqu’une nouvelle stratégie pour les années qui viennent sera mise en œuvre. La plupart seront conservés dans les cadres de travail ultérieurs car une « continuité importante » est prévue entre la stratégie 2012-2016 et la suivante.

Certains seront abandonnés car ils ne sont pas suffisamment pertinents et d’autres seront délégués au Secrétariat pour un suivi car la nouvelle stratégie aura modifié les priorités.

Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment