Le Conseil d’administration du Fonds mondial approuve des subventions d’une valeur de 234 millions de dollars

1. NOUVELLES
11 Jul 2018
Quelque 208 subventions ont été approuvées à ce jour dans le cadre du cycle de financement 2017/2019

Le 28 mai 2018, le Conseil d’administration du Fonds mondial a approuvé 13 subventions d’une valeur de 234,2 millions de dollars, dont 7,4 millions de dollars de fonds de contrepartie. Le Conseil a également approuvé 6,2 millions de dollars correspondant aux demandes de fonds de contrepartie de deux pays dont le financement ordinaire avait déjà été approuvé.

Il s’agit du neuvième lot d’approbations au titre des allocations 2017/2019. Le Conseil d’administration agissait sur les recommandations du Comité technique d’examen des propositions (CTEP) et du Comité d’approbation des subventions (CAS). Des interventions d’une valeur totale de 41,3 millions de dollars ont été ajoutées au registre des demandes de qualité non financées. Quant aux engagements nationaux en faveur des programmes représentés par les subventions approuvées, ils s’élèvent à 902,5 millions de dollars.

Voir les tableaux 1 et 2 pour les détails.

Tableau 1 : Subventions approuvées des allocations 2017/2019 – Neuvième lot (en USD)

Candidat Comp. Nom de la subvention Récipiendaire principal Montant approuvé Demande de qualité non financée Engagement national
Angola VIH AGO-H-PNUD PNUD 23 110 399 10 866 918 87 391 605
Palud. AGO-M-MOH Ministère de la Santé 13 470 603 1 404 612 119 513 010
AGO-M-WVI World Vision Intl. 8 529 397
Costa Rica VIH CRI-H-VIHOS VIHOS 2 120 098 953 034 225 200 000
Gambie Palud. GMB-M-MOH Ministère de la Santé 13 895 813 ZÉRO 3 736 273
Kirghizistan TB/VIH KGZ-C-PNUD PNUD 20 959 824 ZÉRO 40 128 221
Sierra Leone Palud. SLE-M-CRS Catholic Relief Serv. 5 313 275 ZÉRO 8 874 796
TB/P/SS SLE-Z-MOHS Min. of Health & Sanit. 60 511 376 ZÉRO
Swaziland TB/VIH SWZ—C-CANGO CANGO 6 307 769 27 461 869 160 580 000
SWZ-C-NERCHA NERCHA 40 417 023
Turkménistan TB TKN-T-PNUD PNUD 3 956 665 440 383 38 915 457
Ouzbékistan VIH UZB-H-RAC Rep. C. to Fight AIDS 16 567 919 124 824 86 079 939
TB UZB-T-RDC Rep. DOTS Center 19 000 831 ZÉRO 132 047 341
Totaux 234 160 992 41 251 640 902 466 642

Remarques :
 

  1. Les montants approuvés indiqués sont les plafonds.
  2. Les engagements nationaux indiqués concernent les programmes de lutte contre les maladies et excluent les activités SRPS.
  3. Les montants indiqués pour les demandes de qualité non financées pour la subvention AGO-H-UNDP couvrent à la fois le VIH et la tuberculose.

Comme il est d’usage, le financement approuvé, sujet à la disponibilité des fonds, sera engagé en tranches annuelles.

Tableau 2 : Fonds de contrepartie accordés pour les subventions déjà approuvées (en $ US)

Candidat Comp. Nom de la subvention Récipiendaire principal Montant approuvé (en dollars) Domaines prioritaires stratégiques
Congo (RD) Palud. COD-M-HOH Ministère de la Santé 2 975 025 RSSH: Data systems; data generation; data use
Côte d’Ivoire Palud. CIV-M-MOH Ministère de la Santé 3 121 076 RSSH: Data systems; data generation; data use
Total 6 196 111  

Remarque : Pour les subventions libellées en euros, un taux de change de 1 euro pour 1,1675 dollar a été appliqué.

Approbations à venir

À ce stade du cycle de financement 2017/2019, quelque 208 subventions ont été approuvées par le Conseil d’administration. Les subventions émanent des demandes de financement présentées par les candidats. Bon nombre de demandes de financement donnent lieu à plusieurs subventions. Le délai entre le dépôt d’une demande de financement, son examen, l’établissement de la subvention et enfin sa présentation au Conseil d’administration pour approbation peut atteindre un an.

Pour la période 2017/2019, les candidats pouvaient présenter leurs demandes de financement au cours de six périodes d’examen. Les trois premières périodes d’examen étaient en 2017, suivies de trois autres en 2018. La quatrième période d’examen, dont la date limite de dépôt était le 7 février, a généré 26 demandes, et la cinquième, dont la date de dépôt était fixée au 30 avril, a produit 33 demandes de financement.

Au total, 225 demandes de financement ont été déposées au cours des cinq premières périodes d’examen, dont 204 provenaient d’instances de coordination nationale. Les 21 restantes ont été déposées par des instances de coordination régionale ou des organisations régionales.

La date limite de dépôt des demandes pour la dernière période d’examen de 2018 est le 6 août, et le Comité technique d’examen des propositions devrait examiner les demandes du 9 au 21 septembre. Selon les prévisions du Secrétariat au 30 mai 2018, il devrait recevoir 30 demandes pour la sixième période, dont 12 de candidats multipays.

Étant donné le temps que prendront l’examen des demandes de financement et l’établissement des subventions, les subventions relevant des quatrième et cinquième périodes ne seront pas approuvées avant plusieurs mois. Les subventions qui viennent d’être approuvées (voir le Tableau 1 ci-avant) proviennent toutes de demandes de financement déposées au cours de la première et de la troisième périodes d’examen.

Commentaires sur les différentes demandes de financement

Le rapport contenant les recommandations du Comité technique d’examen des propositions et du Comité d’approbation des subventions contient également des commentaires sur certaines des subventions. Voici une synthèse de quelques-uns de ces commentaires.

Angola

L’épidémie de VIH de l’Angola est généralisée, avec une prévalence élevée parmi les populations clés. La subvention accorde la priorité a) aux interventions en faveur des populations clés et b) au traitement, à la prise en charge et au soutien axés sur la prévention de la transmission de la mère à l’enfant.

Le paludisme reste une menace importante pour la santé publique en Angola et constitue la principale cause de morbidité et de mortalité. La subvention appuiera le plan stratégique national de lutte contre le paludisme, qui vise à réduire la morbidité de la maladie de 14 pour cent en 2016 à 6 pour cent d’ici 2020 et le taux de mortalité de 53,8 pour cent en 2016 à 21,4 pour cent d’ici 2020. Les investissements du Fonds mondial se centreront sur l’intensification de la prise en charge, notamment la prise en charge communautaire intégrée.

Bien que les pouvoirs publics angolais se soient engagés à respecter leurs exigences de cofinancement pour 2017/2019, le Comité d’approbation des subventions les estime insuffisants pour couvrir l’ensemble des besoins. « Il y a des lacunes significatives au niveau des services essentiels », explique le Comité, en particulier en ce qui concerne les achats de médicaments et de produits de santé ».

Compte tenu du contexte macroéconomique et budgétaire actuel de l’Angola, indique le Comité d’approbation des subventions, le Secrétariat surveillera le risque d’interruption des services essentiels de lutte contre le VIH et le paludisme. « [Il y a] des lacunes critiques dans le financement des programmes nationaux, [qui] pourraient se voir aggravées si les engagements nationaux ne se concrétisent pas », remarque le Comité.

Le Comité d’approbation des subventions indique que tandis que l’Angola poursuit ses travaux en vue de renforcer la chaîne d’approvisionnement nationale, le PNUD restera l’agent d’approvisionnement pour la composante VIH, et les achats de produits antipaludiques continueront de se faire au travers de wambo.org.

Sierra Leone

Le Comité d’approbation des subventions rapporte que l’engagement national pour les composantes VIH, tuberculose et paludisme pour 2018/2020 est d’environ 11,4 millions de dollars (coûts des ressources humaines non compris), ce qui représente une augmentation de 278 pour cent par rapport à 2014/2016.

La subvention de la société civile (SLE-M-CRS), axée sur le plaidoyer, la communication et la mobilisation sociale, est conçue pour appuyer les activités de lutte contre le paludisme dans le cadre de la subvention gouvernementale (SLE-Z-MOHS), dans le but d’améliorer le recours aux services de prévention et de traitement. Selon le Comité d’approbation des subventions, la riposte des systèmes communautaires, au moyen d’agents de santé communautaires, est l’une des principales priorités des investissements SRPS (systèmes résistants et pérennes pour la santé). Le Comité ajoute qu’une analyse de la stratégie de recours aux agents de santé communautaires sera réalisée durant la première année de mise en œuvre, et suivie d’une révision de la composante de santé communautaire.

La construction d’un entrepôt, initialement prévue sous la subvention 2014/2016 existante, se fera finalement sous la nouvelle subvention.

Swaziland

La demande de financement TB/VIH du Swaziland comprend 8,6 millions de dollars pour les antirétroviraux de deuxième et troisième intention et pour des médicaments contre les infections opportunistes. Toutefois, suite à la décision du Swaziland d’adopter une combinaison thérapeutique à dose fixe générique à base de fumarate de ténofovir disoproxil, de lamivudine et de dolutégravir (TLD) comme schéma thérapeutique de première intention pour le traitement du VIH, d’importantes économies ont pu être identifiées dans le budget national alloué aux antirétroviraux. Grâce à ces économies, les contributions du gouvernement et du PEPFAR seront suffisantes pour couvrir l’ensemble des besoins en antirétroviraux.

Les 8,6 millions de dollars de la demande de financement ont donc été réalloués, dans le cadre d’un investissement de 10 millions de dollars, en vue de combler les lacunes significatives du budget d’achat de tests de diagnostic et de réactifs de laboratoire et d’assurer la gestion du programme.

Le Comité d’approbation des subventions fait remarquer que les fluctuations monétaires représentent un risque de change pour la subvention. Le Secrétariat étudiera le recours aux décaissements en plusieurs monnaies pour le Swaziland, et collaborera avec les récipiendaires principaux en vue d’atténuer les risques de pertes importantes dans la mesure du possible. (Voir l’article récent de l’OFM sur la gestion des fluctuations monétaires par le Fonds mondial.)

Aidspan a publié des articles sur le premier lot d’approbations de subventions pour 2017/2019, sur le deuxième lot, le troisième, le quatrième, le cinquième, le sixième, le septième et le huitième lots.

Une grande partie de l’information rassemblée pour cet article est extraite du document GF/B38/GF-B39-ER01 (Rapport électronique au Conseil d’administration : Rapport du Comité d’approbation des subventions du Secrétariat, non daté), qui n’est pas disponible sur le site Web du Fonds mondial.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment