Des lacunes dans la participation des populations clés dans le nouveau modèle de financement

4. ARTICLES COURTS
9 Mar 2016
Un étude auprès des OSC et des communautés conclut que le développement de la note conceptuelle est l’étape la plus participative du NMF

La participation est moindre chez les populations clés que parmi les organisations de la société civile dans les dialogues régionaux et nationaux selon un sondage conduit par EANNASO (Eastern Africa National Networks of AIDS Services Organizations) auprès de la société cile et des communautés sur les processus du Fonds mondial. L’organisation a publié un court rapport sur cette étude.

Le rapport a été produit par la plateforme régionale pour la communication et la coordination pour l’Afrique francophone accueillie par EANNASO. La plateforme régionale est financée par le Fonds mondial dans le cadre de l’Initiative Spéciale sur les Communautés, les Droits et le Genre (CRG).

Les plateformes (qui sont six au total) ont pour objectif d’apporter de la connaissance et de renforcer les capacités de la société civile et des groupes communautaires sur le Fonds mondial, ainsi que de promouvoir un accès à l’assistance technique. Le but de ce sondage était de guider l’Initiative Spéciale en Afrique anglophone en fournissant des informations importantes sur les lacunes en termes de connaissance et de capacités ainsi que sur les besoins en développement dans la région.

Un total de 33 personnes provenant de 15 pays africains anglophones ont répondu à ce sondage. La majorité des interviewés sont originaires de l’Afrique de l’Est (61%), suivis de l’Afrique australe (27%) et de l’Afrique de l’Ouest (12%). Ils proviennent d’environnements variés, société civile, populations clés, jeunesse, réseaux de PVVIH, fournisseurs d’assistance technique, donateurs bilatéraux et multilatéraux et des organisations communautaires.

Conclusions

Les deux tiers des sondés ont entendu parler de l’Initiative Spéciale du Fonds mondial. La connaissance de la plateforme régionale est un peu plus faible : 58% des sondés disent en avoir entendu parler.

Si un nombre égal de femmes et d’hommes ont été sondés, les hommes ont eu meilleure connaissance de la plateforme régionale (71%) que les femmes (53%). Parmi les deux sondés transgenres, aucun n’avait connaissance de la plateforme.

La majorité des sondés affirment que l’élaboration de la note conceptuelle était l’étape la plus participative du nouveau modèle de financement pour les organisations de la société civile et les groupes communautaires. La plupart des sondés ont participé dans au moins un dialogue national ou régional dans ce cadre là. Cependant, les organisations de la société civile ont un taux de participation plus haut que les populations clés (voir tableau 1)

Tableau 1: Participation dans les dialogues-pays parmi la société civile et les populations clés

Tableau 1: Participation dans les dialogues-pays parmi la société civile et les populations clés

Les mêmes chiffres s’appliquent pour les dialogues régionaux (les processus consultatifs menant aux notes conceptuelles régionales) : 53% des sondés des organisations de la société civile ont participé dans au moins un dialogue régional comparé à 43% pour les populations clés. La participation dans les dialogues régionaux est plus faible pour les deux groupes que pour les dialogues nationaux.

Un peu plus de la moitié des sondés estiment que le plus grand défi dans les subventions régionales est le manque de responsabilisation, de suivi et de surveillance. Ce défi est amplifié par une compréhension limitée de ce type de subventions parmi la société civile et les populations clés. L’étude révèle que la majorité des sondés admettent que les subventions régionales sont la notion qu’ils maîtrisent le moins concernant le Fonds mondial.

Les populations clés ne sont pas informées des aides disponibles pour améliorer leur participation. Le bénéfice le plus cité de l’assistance technique du Fonds mondial est qu’elle permet une participation importante de la société civile et des populations clés dans les processus du Fonds. Mais les populations clés sondées sont 50% moins susceptibles de savoir qu’elles peuvent demander une assistance technique auprès du département CRG et ses partenaires.

Parmi les sondés ayant déjà eu accès à l’assistance technique les fournisseurs les plus fréquemment cités sont l’Initiative BACK-UP allemande de la GIZ (33%) et le service d’appui technique de l’ONUSIDA (33%). 27% des sondés ont eu accès à l’assitance technique via le département CRG du Fonds mondial et 21% à travers le Partenariat Stop TB.

Il est également important de noter que les interviewés estiment nécessaire d’augmenter l’offre en assistance technique après la soumission des notes conceptuelles pour permettre une surveillance de la mise en œuvre.

Analyse

Le fait que l’étape d’élaboration de la note conceptuelle (y compris le dialogue-pays) est perçue comme la plus participative du NMF pour la société civile et les communautés confirment les conclusions d’une étude précédente conduite par le Fonds mondial. L’Etude sur la Participation dans les Dialogues-Pays et les ICN (2070 sondés) conclut que le dialogue-pays est cité comme le plus inclusif par le plus grand nombre de sondés.

Les résultats de l’étude d’EANNASO présentés dans le tableau 1 peuvent expliquer certains résultats de l’étude du Fonds mondial. Cette dernière établit qu’un nombre plus faible de populations clés estiment que leurs recommandations ont été discutées et prises en compte sérieusement dans les notes conceptuelles. Si leur participation est moindre dans les dialogues pays, cette conclusion n’est guère surprenante.

Si les populations clés sont censées participer à un taux plus élevé dans les dialogues-pays et si leurs revendications doivent être incluses dans les notes conceptuelles, leur accès à l’assistance technique doit être amélioré. Un effort ciblé pour renforcer la sensibilisation auprès des populations clés concernant l’assistance technique disponible pourrait constituer un suivi intéressant de ce sondage d’EANNASO.

L’étude du Fonds mondial couvrait les notes conceptuelles soumises lors des échéances 1 à 8 du nouveau modèle de financement. Les résultats de cette étude ne sont pas disponibles sur le site du Fonds mondial.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment