Des courriels d’Hillary Clinton rendus publics par l’administration américaine contredisent la version du Fonds mondial concernant la démission de Michel Kazatchkine en 2012

3 Nov 2015

Selon un article de l’AFP, une série de courriels d’Hillary Clinton, rendus publics par l’administration américaine, contredisent la version du Fonds mondial selon laquelle la démission de Michel Kazatchkine de son poste de Directeur Exécutif du Fonds mondial en mars 2012 n’avait rien à voir avec le contrat de 2,8 millions de dollars accordé à Carla Bruni, épouse du président français de l’époque Nicolas Sarkozy. Ces échanges par courrier électronique entre des responsables américains ont eu lieu à l’époque où Hillary Clinton était Secrétaire d’Etat.

Le contrat concerne une campagne de sensibilisation nommée « Naître sans le VIH » en 2010 dirigée par l’ancienne Première Dame française alors ambassadrice de la lutte contre le Sida.

Les allégations ont surgi une première fois quelques mois après le départ de Michel Kazatchkine. A l’époque, le président du Conseil d’administration du Fonds, Simon Bland, avait affirmé que toutes les procédures pour le contrat avaient été respectées. Il a plus tard déclaré que ces allégations n’avaient joué aucun rôle dans le départ de Michel Kazatchkine. L’OFM avait couvert les allégations et la réponse du président (voir article en anglais).

Dans les courriels qui ont été rendus publics, Eric Goosby, qui était le coordinateur mondial de la lutte contre le Sida pour les Etats Unis, est cité comme disant « les représentants Français et de la CE (Commission Européenne) ont lâché MK quand le président du Conseil a présenté au conseil une lettre du directeur financier faisant référence à des fonds non approuvés de 2,8 millions de dollars pour la FLO Fr... » (une référence pour la Première Dame de France). « Nous avions déjà les voix après la revue du personnel, mais cela a rendu le vote unanime ».

Dans son article, l’OFM a cité plusieurs membres du conseil d’administration affirmant qu’une évaluation de Michel Kazatchkine « contenait de fortes critiques sur sa performance en tant que manager »

Le Fonds mondial, contacté par l’OFM, n’a pas souhaité faire de commentaires pour cet article.

Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment