Budget de fonctionnement et plan de travail pour 2017

4. NOUVELLES
29 Nov 2016

276 des 300 millions de dollars US du budget seront consacrés aux activités de base du Fonds mondial qui ont été alignées aux orientations de la nouvelle stratégie du Fonds mondial. Le reliquat de 24 millions a été affecté aux activités prioritaires établies pour 2017.

 

Le Secrétariat a proposé de poursuivre le budget triennal des dépenses de fonctionnement de 900 millions de dollars pour la période d’allocation 2017/2019. Cela permettra au Secrétariat de maintenir le plafond inférieur fixé pour son ratio des dépenses opérationnelles clés adopté en 2015.

Graphique gracieusement mis à disposition par le Fonds Mondial
 

Deux nouvelles composantes ont été ajoutées aux structures de planification du Fonds mondial.

 
  • Planification formelle de la mise en œuvre de la stratégie: Le Secrétariat détaille les facteurs stratégiques et les principaux jalons nécessaires pour atteindre les objectifs stratégiques. Le Fonds vise à appuyer la planification des priorités stratégiques et à constituer un cadre pour la surveillance de la gestion, la dotation en personnel, les compétences, le processus et le budget requis pour la mise en œuvre, la communication et le suivi.

  • Bureau de gestion de projet: Le Bureau de gestion de projet a été créé pour continuer d’améliorer la gestion et l'intégration des projets transversaux et pour soutenir le suivi des principales initiatives essentielles à la mise en œuvre réussie de la stratégie.

 

Objectifs stratégiques identifiés

Grâce à une planification formelle de la mise en œuvre de la stratégie, des activités et des initiatives majeures requises, le Fonds vise à atteindre plusieurs objectifs stratégiques clés:

 

Maximiser l'impact de la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

Les activités prioritaires que le Fonds mondial entend mettre en œuvre pour atteindre cet objectif comprennent la planification d'ateliers collaboratifs de modélisation de l'impact avec l'ONUSIDA et les pays prioritaires à partir de 2017 pour optimiser la conception des programmes. Un processus similaire est prévu avec les partenaires techniques pour la tuberculose et le paludisme. Il sera testé et mis en œuvre en 2016/2017.

 

Une initiative a été lancée en étroite collaboration avec des partenaires techniques pour concevoir et mettre en œuvre des modèles de prestation de soins différenciés. Des projets pilotes d’approches visant l’amélioration de la qualité ont commencé en 2016, l'évaluation, l'analyse économique et la collecte des enseignements étant prévues pour 2017.

 

De plus, le Secrétariat a considérablement augmenté les ressources humaines consacrées aux portefeuilles dans les contextes d’intervention difficiles. La mise en œuvre de la Politique sur les contextes d’intervention difficiles, la facilitation du partage des connaissances entre équipes pays, l'adaptation des politiques opérationnelles et le renforcement des partenariats seront des domaines d'intervention clés pour le Fonds mondial en 2017.

 

Construire des systèmes résilients et durables pour la santé

Alors que des activités prioritaires ont été identifiées pour atteindre cet objectif, de nouvelles initiatives ont été lancées pour atteindre les objectifs ambitieux de l'objectif stratégique de construire des systèmes résilients et durables pour la santé (RSS). Le développement de la Stratégie d'investissement de la chaîne d'approvisionnement du Fonds mondial visant à soutenir les partenaires dans les pays sera peaufiné et finalisé et une nouvelle approche de l'assurance de la chaîne d'approvisionnement sera testée. La disponibilité et la qualité des données sont essentielles pour maximiser l'impact et pour remédier aux faiblesses identifiées. Le Fonds mondial a élaboré une stratégie globale de qualité des programmes et des données couplant ses investissements à long terme dans les données au niveau national à l’approche différenciée du Secrétariat en matière d’assurance de la qualité des programmes et des données. Le rapport sur le budget et le plan de travail pour 2017 indique que le Secrétariat élaborera une approche d'évaluation modulaire, adaptée aux besoins et aux risques clés des pays et que les budgets dédiés aux évaluations seront intégrés dans les subventions.

 

De plus, le Fonds mondial a l'intention de renforcer les systèmes communautaires en mettant à jour les politiques afin de permettre le financement des organismes communautaires et en fournissant aux personnes en charge de la mise en oeuvre des outils leur permettant de mieux planifier et d'évaluer leurs activités. Le Fonds mondial a déclaré que la priorité sera mise sur les partenariats, le plaidoyer ciblé et le soutien technique pour renforcer les connaissances et les outils pour des systèmes communautaires efficaces.

 

Le plan de travail et le budget de 2017 prévoient que le Fonds mondial travaillera au niveau national en coordination avec les partenaires (y compris l'OMS et USAID) afin d'harmoniser les ressources humaines pour la santé dans cinq pays prioritaires afin d'éliminer les doubles emplois et les déséquilibres du soutien extérieur en matière de ressources humaines.

 

Promouvoir et protéger les droits humains et l'égalité de genre

En 2017, le Fonds mondial mettra l’accent sur la collaboration avec ses partenaires pour mener des études dans 15/20 pays afin de combler les lacunes importantes des données qui faciliteront les décisions en matière d'investissement. Ces études permettront d'identifier les obstacles liés aux droits humains (et au genre) aux services, y compris pour les populations clés. Le Fonds a déclaré qu'il envisageait de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires afin de convenir des meilleures pratiques et de les intégrer dans les modèles d'impact et de financement.

 

Le Fonds continuera de promouvoir l'engagement et la participation des communautés affectées à la gouvernance de la santé en 2017. Les activités visant à documenter l'engagement communautaire et l'élaboration d'un plan d'action pour promouvoir la demande d'engagement et de responsabilisation doivent se poursuivre, de même que l’amélioration des données et des systèmes de données relatifs aux populations clés.

 

Le Fonds mondial a souligné qu'il renforcerait sa réponse vis à vis des obstacles liés au genre, y compris l'égalité de genre, en augmentant la capacité du Secrétariat et des pays sur les questions de genre et en renforçant la responsabilisation face aux disparités entre les sexes et les âges, y compris en favorisant l’intégration des données relatives au sexe et à l’âge dans des systèmes de données pour une meilleure prise de décision, un problème auquel le Fonds a déclaré vouloir s’atteler depuis un certain temps.

 

Mobiliser des ressources supplémentaires

Le soutien aux pays dans leurs efforts pour accroître les investissements nationaux dans le domaine de la santé se poursuivra avec la mise en œuvre, dans 10 pays, de la Stratégie de financement national en 2017, avec des lancements dans un maximum de cinq pays prioritaires supplémentaires en Afrique.

 

Dans le plan de travail, le Fonds mondial réitère son soutien et continuera à inciter les gouvernements à investir des ressources nationales dans le domaine de la santé afin de compléter les investissements du Fonds mondial et de maximiser l'impact. Selon le plaidoyer en faveur de l’investissement dans le Fonds pour la période de reconstitution 2017/2019, pour chaque dollar apporté par le Fonds mondial, 3 devront être ajouté par un financement national.

 

Wambo.org, l'outil en ligne utilisé par le Fonds mondial et ses partenaires pour renforcer les pratiques d'approvisionnement durables, pour accroître la transparence sur le marché, pour raccourcir les délais et permettre des économies importantes, jouera un rôle encore plus important dans les opérations du Fonds mondial en 2017.

 
Figure : Le budget de 2017 réparti selon les principales catégorie de coûts
 

Le personnel représente plus de 50% du budget total de 2017. Les postes relatifs aux honoraires professionnels et aux voyages sont notablement en baisse par rapport à l'an dernier.

 

Les informations contenues dans cet article proviennent du document GF/B36/05B présenté à la 36e réunion du Conseil du Fonds mondial les 16 et 17 novembre 2016 à Montreux, en Suisse. Tous les documents du Conseil seront rendus publics sur le site Web du Fonds mondial au lien suivant: www.theglobalfund.org/en/board/meetings/36.

 


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment