Aidspan lance la lettre d’information l’Observateur du Fonds Mondial

8. NOUVELLES
19 Mar 2014

Aidspan franchit aujourd’hui une étape importante dans ses services à destination des lecteurs francophones. Nous avons le plaisir d’annoncer le lancement du premier numéro de l’Observateur du Fonds Mondial, la version française de la lettre d’information Global Fund Observer distribuée gratuitement à des milliers d’abonnés dans 170 pays.

L’Observateur du Fonds Mondial offre des traductions d’articles de la lettre Global Fund Observer (GFO) ainsi que des analyses et reportages originaux, rédigés en français, et traduits à leur tour en anglais pour profiter aux lecteurs anglophones.

Cette lettre d’information sera dorénavant publiée au moins une fois par mois et distribuée par courriel aux lecteurs francophones qui en font la demande. Pour cela, il vous suffit de créer un compte utilisateur sur le site d’Aidspan, ou de mettre à jour votre compte existant dans la section Abonnement et d’ajouter le français dans vos préférences.

Depuis ses débuts, Aidspan produit des versions françaises de ses publications. En mars 2013, nous avons inauguré notre site web en français (il est également disponible en espagnol et en russe) que nous alimentons, depuis quelques mois, avec de nombreux articles en français.

La France est le deuxième contributeur du Fonds mondial, après les Etats-Unis. Elle y a versé près de 4 milliards de dollars depuis ses débuts. Elle y participe également de plusieurs autres manières, notamment par la Facilité internationale d’achat de médicaments (UNITAID), qu’elle a créée avec le Brésil, par son soutien à l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation (GAVI), et par l’Initiative 5% et son assistance technique aux programmes subventionnés. Pourtant, depuis la création du Fonds en 2002, l’obstacle de la langue et le manque d’accès à de la documentation actualisée et complète sur les règles de candidature, les procédures et politiques du Fonds mondial, pénalisent les francophones de plus de 30 pays récipiendaires d’Afrique et des Caraïbes.

Avec sa petite équipe et ses ressources limitées, Aidspan est conscient des limites de l’impact qu’il peut avoir pour combler l’énorme déficit d’information de qualité en français au sujet du Fonds mondial. Nous espérons que nos nouveaux services aideront, même modestement, à améliorer la compréhension des mécanismes du Fonds mondial, de la manière dont se traduit son soutien dans les pays récipiendaires et dans la vie des millions de personnes qui en dépendent.

Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires, vos idées de sujets et d’analyses, afin de nous permettre de mieux répondre à vos besoins. Nous sommes également prêts à publier des points de vue d’experts francophones sur toute question d’intérêt général liée au Fonds mondial, notamment ce qui entoure le déploiement du nouveau modèle de financement, la méthode d’allocation des subventions, l’inclusion de la société civile et la gouvernance locale des programmes. Si vous souhaitez contribuer d’une manière ou d’une autre, merci par avance de nous contacter.

Voir l’article en anglais. See the article in English.


Share |

Laissez un commentaire

Leave a comment